Skip to: [content] [navigation]

Michèle Cournoyer

Biographie

Michèle Cournoyer

Née à Saint-Joseph-de-Sorel, au Québec, en 1943, Michèle Cournoyer fait des études en arts graphiques, en photographie et en cinéma d’animation, qui la mènent en Angleterre, puis en Italie. Elle collabore ensuite en tant que décoratrice, directrice artistique, costumière et scénariste à plusieurs films importants de la nouvelle vague québécoise, dont La vie rêvée (1972) et L’arrache-cœur (1979) de Mireille Dansereau, et La mort d’un bûcheron (1973) de Gilles Carle. Elle réalise de façon indépendante L'homme et l'enfant (1970) Spaghettata (1976) La Toccata (1978), Old Orchard Beach, P.Q. (1981) et Dolorosa! (1988). Son œuvre présente un caractère hybride et expérimental fort original, plein d'humour et de charme.

En 1989, lauréate du 9e concours Cinéaste recherché (e) du Studio Animation et Jeunesse du Programme français de l’ONF, elle signe La basse cour (1992), jeu cruel où la cour amoureuse se révèle une basse-cour. Elle réalise ensuite, en rotoscopie numérique, Une artiste (1994) portrait d'une fillette habitée par la musique, inspiré par l'article 29 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant.

Pour Le chapeau (1999), troublante exploration du thème de l'inceste, elle délaisse la rotoscopie à la faveur d'un dessin cru et pur à l'encre noire sur papier. Son dernier film, Accordéon (2004), réalisé aussi à l’encre sur papier, présente une continuité graphique avec Le chapeau. La réalisatrice approfondit ici sa démarche en se rapprochant d’un surréalisme pur. Accordéon est une œuvre puissante, d’un humour noir parfois inconfortable, qui puise son énergie dans l’entrechoquement de pulsions multiples.

En avril 2005, elle est honorée par Femmes du cinéma de la télévision et des nouveaux médias pour sa contribution au paysage audiovisuel.

Voir la filmographie >