Skip to: [content] [navigation]

Un peu d’histoire

L’importance des nouvelles technologies

<strong><em>Metadata</em></strong> (1971) - Peter Foldès. © ONF

Metadata (1971) - Peter Foldès. © ONF

<strong><em>La faim</em></strong> (1974) - Peter Foldès. © ONF

La faim (1974) - Peter Foldès. © ONF

<strong><em>Ryan</em></strong> (2004) - Chris Landreth © Copper Heart Entertainment/ ONF

Ryan (2004) - Chris Landreth © Copper Heart Entertainment/ ONF

C’est toutefois la place qu’il fait très tôt à l’ordinateur à l’intérieur de la production du studio qu’il dirige qui fait de René Jodoin un visionnaire. En effet, dès le début des années 1970, Pierre Moretti et Peter Foldès collaborent avec Nestor Burtnyk et Merceli Wein, deux experts du Conseil national de recherche du Canada qui travaillent à un système expérimental d’animation assistée par ordinateur. Cette collaboration donnera deux films axés sur la métamorphose : Métadata (P. Foldès, 1970) et La faim (P. Foldès, 1974).

À la suite de ce premier partenariat, l’ONF fera l’acquisition du système élaboré par Burtnyk et Wein, ce qui pavera la voie au « centre d’animatique » mis sur pied au début de la décennie 1980 par le producteur Robert Forget. Daniel Langlois fera partie de l’équipe de ce centre jusqu’en 1985, avant de fonder Softimage (en 1986), où il développera des logiciels 3D pour l’animation par ordinateur. L’intérêt de l’ONF pour les nouvelles technologies se traduira ensuite, notamment, par la production de films en reliefs de format Imax réalisés avec le système SANDDE et des productions avant-gardistes comme Ryan (2004) de Chris Landreth.

Page suivante : Une production variée >