D'une culture à l'autre

Points de vue

Lisez le point de vue de personnalités engagées de diverses régions à travers le Canada sur des questions d’actualité touchant à la diversité culturelle et au multiculturalisme.

Colombie-Britannique

Roy Miki

Roy Miki

Roy Miki est professeur au département d’anglais de l’Université Simon Fraser. Il est l’auteur de Redress: Inside the Japanese Canadian Call for Justice. Sa dernière publication est un livre de poèmes, There.

Regards sur les Canadiens d’origine asiatique

Roy Miki, professeur au département d’anglais de l’Université Simon Fraser, souligne la nécessité d’adopter une approche critique pour étudier la représentation du parcours historique des Canadiens d’origine asiatique et la formation de leur identité.


1. Les termes « Asiatique » et « Canadien d’origine asiatique » sont imprécis. Au Canada, ils ont longtemps servi à désigner des gens provenant de différents pays, souvent même de pays ayant eu entre eux des relations pour le moins amères au fil de leur histoire, comme la Chine et le Japon. Le terme « Asiatique » peut aussi être associé à d’autres mots à connotation négative tels que « Asiate ». Au sein de certains groupes que l’on a appelés « Canadiens d’origine asiatique », ces mots peuvent même provoquer des réactions négatives, particulièrement chez les nouveaux immigrants qui tiennent à conserver des liens étroits avec leur pays d’origine. L’expression « Canadiens d’origine asiatique » reconnaît néanmoins les contextes canadiens qui ont façonné l’univers des Canadiens ayant des antécédents en Asie. Tributaires des mutations qui s’opèrent tant au sein de la nation canadienne que dans le cadre des processus mondiaux où le Canada évolue présentement, ces contextes fluctuent constamment.

2. Pour saisir les différences entre les représentations faites de l’extérieur et de l’intérieur, on peut comparer ces deux films à ceux réalisés par des cinéastes se réclamant de ces mêmes communautés « canadiennes-asiatiques ». Ainsi, parallèlement à Étrangers ennemis, on pourrait visionner The Displaced View (1988) de Midi Onodera et Obaachan’s Garden de Linda Ohama (ONF, 2001). Et parallèlement au Troisième ciel, on pourrait voir les fims La Montagne d'or de William Dere (Productions Multi-Monde, 1993) et Letters from Home de Colleen Leung (ONF, 2002).

3. Étant donné que Le troisième ciel a d’abord été produit en français, le processus de traduction de ce film s’est avéré complexe et mériterait qu’on s’y attarde davantage que je ne puis le faire ici. Je suis conscient que les réactions à la version française du film puissent être sensiblement différentes, mais j’ai tout de même fondé mes commentaires sur la version anglaise.