Sauter au contenu de la page
Texte petit Texte moyen Texte grand Glossaire Plan de site Ajuster la taille du texte Version texte et imprimable Accueil
Films d'auteurs et militantisme
Marc St-Pierre a étudié le cinéma, le théâtre et la philosophie. Il est analyste de collection à l’Office national du film du Canada depuis 2004.

Introduction
Alors que dans les années 1980 la plupart des films s’inscrivent dans la lignée des films de commandite, la décennie suivante et le début des années 2000 voient l’apparition de documentaires plus engagés et plus personnels.

Un cinéma engagé et personnel
Dans les années 1990 et 2000 les documentaires de l’ONF sur l’environnement se font plus militants. Les cinéastes proposent des films de résistance, des productions qui n’ont pas peur de prendre parti, de défendre une cause ou une idée. Ils s’intéressent à des personnalités fortes et influentes et sympathisent avec des groupes de pression, constitués de militants organisés ou de simples citoyens. Ils réalisent également des films plus personnels, où, bien souvent, ils participent à l’histoire qu’ils racontent.

Défendre une forêt
En 1993, le cinéaste John Edginton réalise À la défense de la forêt ancienne (visionnez un extrait). Coproduit par l’ONF, Sarus Productions et Otmoor Productions, une compagnie située au Royaume-Uni, le film s’intéresse au sort que l’on réserve à la forêt ancienne qui borde le littoral de la Colombie-Britannique. Cette forêt ancestrale subit des coupes à blanc à un rythme qui s’accélère d’année en année. Si rien n’est fait, elle disparaîtra. Le cinéaste suit ceux et celles qui se portent à la défense de cette forêt vieille de plusieurs centaines d’années. Il s’agit d’un film engagé qui prend le parti de ceux qui luttent pour la protection des forêts et qui tentent de résister aux offensives répétées de l’industrie forestière.

Une guerre à finir
À la défense de la forêt ancienne (visionnez un extrait) est un film de combat. D’ailleurs, il utilise abondamment la métaphore de la guerre. Il s’agit d’une bataille entre les défenseurs de la forêt et l’industrie forestière, d’une lutte à finir entre les intérêts commerciaux et le processus démocratique. Il présente un bataillon composé de scientifiques, d’environnementalistes, de travailleurs de l’industrie forestière, de membres d’une communauté autochtone et de simples citoyens. Les armes utilisées vont de la campagne de relation publique de plusieurs millions de dollars à l’acte isolé de désobéissance civile. La bataille est menée sur plusieurs fronts : dans les bureaux des conseils d’administration des grandes corporations, dans les assemblées législatives, dans la rue et dans la forêt. Enfin, il y a un enjeu de taille : la survie de la forêt ancienne.

Page précédente Page suivante 1 - 2 - 3
Voir des extraits de films