Sauter au contenu de la page
Texte petit Texte moyen Texte grand Glossaire Plan de site Ajuster la taille du texte Version texte et imprimable Accueil
Les premières années
Marc St-Pierre a étudié le cinéma, le théâtre et la philosophie. Il est analyste de collection à l’Office national du film du Canada depuis 2004.

Introduction
Dans les années 1940 et 1950, la façon dont les questions environnementales sont abordées reste étroitement liée au contexte dans lequel les films sont produits. Ces premiers films sont marqués par la Seconde Guerre mondiale, l’essor économique de l’après-guerre, le développement de la science et l’avènement de la télévision.

La Deuxième Guerre mondiale
Afin de contrer la propagande nazie, les films de l’ONF réalisés en temps de guerre s’emploient essentiellement à propager les grands idéaux démocratiques, à renseigner la population canadienne sur l’effort de guerre du pays ainsi que sur l’évolution du conflit en Europe et à faire la promotion de l’unité nationale.

Nos ressources forestières
Plusieurs sujets touchant de près ou de loin la guerre sont abordés dans ces films dont celui des ressources forestières, puisque le Canada est un important fournisseur de bois pour les pays alliés. Le film Le front forestier (visionnez un extrait) illustre bien cet intérêt pour nos ressources naturelles. Produit par l’ONF en 1940, le film veut nous convaincre de l’importance de protéger les forêts. Le Canada doit, comme fournisseur de bois, faire son effort de guerre, mais il doit aussi penser aux années d’après-guerre. Il ne doit pas décimer ses réserves de bois, car la forêt canadienne possède un potentiel économique important et il faut la protéger afin de maximiser son exploitation, affirme-t-on dans le film.

Un point de vue économique, un enjeu national
Il est intéressant de noter que Le front forestier (visionnez un extrait) aborde la question de la préservation des forêts uniquement d’un point de vue économique. Il ne s’agit pas ici de maintenir l’équilibre écologique du pays ou de préserver une espèce rare d’arbre, mais bien de maximiser l’exploitation économique de la forêt. Cependant, le film ne s’adresse pas uniquement aux industries ou aux travailleurs de la forêt mais à l’ensemble des citoyens du pays. Il s’agit d’une ressource collective, d’un enjeu national et chacun doit faire sa part pour la protéger.

Page précédente Page suivante 1 - 2 - 3
Voir des extraits de films
 
Désolé ce film n'est pas encore disponible.
tvte.info_by_doc_type..caption_duration  () , réalisation : Dalton Muir