Jeunesse

Les extraits de films qui composent cette thématique veulent donner la parole à la jeunesse autochtone; une jeunesse qui rêve de partir, qui est confrontée à la disparition des valeurs traditionnelles, qui s’interroge sur la difficulté de vivre dans un monde de blancs; une jeunesse qui, parfois, est vouée à un destin tragique.

Extraits


Mère de tant d'enfants

Mère de tant d'enfants 3


Sans adresse

Sans adresse 1

Mère de tant d'enfants

1977, Réalisateur: Obomsawin, Alanis

extrait 3      3 min 50 s


 


Description Marie Leo, une jeune Ilawat, raconte l’expérience de son rite de passage de l’enfance à la vie adulte. Ses dessins décrivent le rituel de la séparation d’avec sa communauté : comme exercice de discipline, elle a dû se construire une habitation et enlever les aiguilles de branches de sapin; elle a aussi transporté des paquets de branches sur son dos afin de se préparer à son rôle de mère.
Questions 1. Le film nous fait connaître le rite de passage de l'enfance à la vie adulte d'une jeune femme. Quels aspects de ce rite sont présentés dans le film? Retrouve-t-on des rites de passage similaires dans d'autres communautés canadiennes?

2. Quel est l'effet produit par les dessins au crayon dans le récit du rite de passage de la jeune femme? À votre avis, pourquoi la réalisatrice a-t-elle choisi cette technique?

À propos du film

Description courte

Le film brosse le portrait de femmes autochtones, fières de leur société matriarcale, et convaincues que la tradition insuffle la force nécessaire pour affronter les changements. On y dépeint les pratiques ancestrales, notamment celles de la cérémonie de la sortie et du rituel entourant la puberté des jeunes filles.


© Office national du film du Canada | Droit d’auteur | Politique d’accessibilité | Générique
Ce site est financé en partie par Culture canadienne en ligne